Yohann Ndoye Brouard Père

Yohann Ndoye Brouard Père – Yohann Ndoye Brouard est un nageur français né à Chambéry. Il est Dauphin d’Annecy, ce qui est un titre honorifique. Lors des Championnats de France de natation en petit bassin 2018, organisés à Montpellier, Yohann Ndoye Brouard a pris la première place du 100 mètres et du 200 mètres dos. Il a remporté la médaille d’or dans les deux épreuves.

Lors des championnats de France de natation 2019 organisés à Rennes, il remporte l’épreuve du 100 mètres dos, ce qui lui vaut le titre de champion de France. Aucune information n’est disponible concernant les parents biologiques de Yohann Ndoye. Il n’a fourni aucune information à quiconque concernant l’histoire de ses parents ou de tout autre membre de sa famille.

En mars 2021, à Marseille, lors du Meeting Open Méditerranée – Golden Tour Camille Muffat, Yohann Ndoye Brouard s’est qualifié pour les JO de Tokyo en terminant dans les trois premiers du 100 mètres et du 200 mètres dos. Cela lui a permis de participer à ces événements.

Estimation de la richesse actuelle de Yohann Ndoye Brouard

Yohann Brouard est un nageur français qui a accumulé une valeur nette de 3 millions de dollars au cours de sa carrière.

La femme ou la petite amie de Yohann Ndoye Brouard

On ignore pour l’instant si Yohann Brouard est en couple, et ni l’identité de sa compagne ni celle de sa femme ne sont connues.

Informations sur la taille et le poids de Yohann Ndoye Brouard

Le nom de Yohann Brouard. Son poids est d’environ 90 kilogrammes et sa taille est d’environ 6 pieds 6 pouces (1,97 mètre). Yohann Brouard a les yeux noirs et les cheveux noirs. Ses yeux sont de la même couleur que ses cheveux.

Aucune information n’est disponible concernant les parents biologiques de Yohann Ndoye. Il n’a fourni aucune information à quiconque concernant l’histoire de ses parents ou de tout autre membre de sa famille.

Le 19 mars, il réussit à décrocher sa qualification au 100 mètres dos au profit de la nageuse Mewen Tomac en réalisant un meilleur temps en finale. C’était au profit de la Fondation Mewen Tomac (52 s 97 pour Ndoye Brouard contre 53 s 10 en série pour Tomac).

Le lendemain, Ndoye Brouard, qui n’était pas considéré comme favori du 200 mètres dos et de l’épreuve en ligne, a fini par remporter la course en battant le record de France de Benjamin Stasiulis. Brouard a terminé la course avec un temps de 1 minute 56 secondes et 10 centièmes, soit une amélioration de 29 centièmes par rapport au record précédent. de France. De ce fait, il remplit les conditions d’une deuxième qualification pour Tokyo.

La réponse qu’il donne est la suivante : “J’ai l’impression de rêver, et que je vais me réveiller une heure avant la finale en sueur et m’exclamer : C’est quoi ce rêve insensé !” Yohann Ndoye Brouard, 21 ans , a vu ses problèmes oculaires portés à son attention pour la première fois à Budapest lors des Championnats d’Europe 2021.

À Tokyo, il a été disqualifié des demi-finales du 100 mètres dos des Jeux Olympiques après avoir pris le mur en raison d’un déformation de la cornée. Quand viendra le temps pour lui de retourner à Budapest, verra-t-il assez bien pour disputer les Mondiaux cette fois-ci ? En quoi est-il devenu plus résistant en vue de Paris 2024 ? Un entretien avec un jeune homme calme et serein qui avance avec confiance vers ses objectifs.

J’en étais conscient, mais je n’avais pas encore pris le temps de prendre des mesures pour résoudre le problème. En fait, cela a commencé lors du premier confinement en mars 2020, lorsque j’ai pris conscience que la qualité de ma vision se détériorait… Ma vision n’était pas aussi bonne que d’habitude. Quand je conduisais le soir, j’étais aveuglé par les phares des autres voitures, et quand je devais lire des textes à distance en regardant la télévision… pas tellement dans l’eau cependant.

Mon élimination de la compétition et de l’épreuve étaient à la fois quelque chose que je n’avais pas anticipé… J’avais déjà rencontré deux ou trois difficultés, au cours desquelles je n’avais pas pu voir le mur de la ligne d’arrivée, mais j’avais évité la disqualification. Lorsque je participais au 50 mètres dos aux Championnats d’Europe à Budapest en 2021, je me suis accidentellement touché la tête au lieu du bras.

You may also like...